Quelles alternatives et méthodes de remboursement pour l’hypnose ?

Quelles alternatives et méthodes de remboursement pour l’hypnose ?

Depuis quelques années, les médecines dites douces, complémentaires ou encore alternatives sont très appréciées des français. En effet, souvent déçues par les médecines traditionnelles, de plus en plus de personnes ont recours à ces médecines plus humaines. C’est notamment le cas de l’hypnose, l’acupuncture, l’ostéopathie ou encore la chiropractie. Non reconnues par la médecine officielle, elles sont souvent non prises en charge par la Sécurité Sociale et très peu remboursées par les complémentaires santé.

Les séances d'hypnothérapie et l'hypnose peuvent-elles faire l'objet d'un remboursement par la sécurité sociale ou une mutuelle ?

Le remboursement des médecines douces par la Sécurité Sociale

Aujourd’hui, on ne compte que 4 médecines alternatives reconnues et partiellement remboursées par l’assurance maladie. En effet, la Sécurité Sociale ne les prend en charge que si elles sont pratiquées par un médecin conventionné (généraliste ou spécialiste).

Parmi les disciplines reconnues :

  • les médicaments homéopathiques sont remboursés à hauteur de 30% s’ils sont prescrits par un médecin
  • l’acupuncture peut être prise en charge si elle est exercée par un médecin acupuncteur
  • l’ostéopathie est remboursée sur la base du tarif de convention prévu pour un médecin généraliste (à hauteur de 70%) uniquement si l’ostéopathe est conventionné de secteur 1
  • la mésothérapie n’est prise en charge que s’il s’agit d’un traitement de douleurs ou d’affections et non d’un traitement à visée esthétique

Les autres médecines douces, telles que l’hypnose, la sophrologie ou encore la chiropractie, ne sont pas prises en charge par la Sécurité Sociale (en savoir plus : https://bonne-assurance.com/mutuelle/besoins/medecine-douce/hypnose/).

Les particularités de l’hypnose

L’hypnose médicale a longtemps été une technique décriée car on la confondait beaucoup avec l’hypnose de spectacle. Cependant, depuis de nombreuses années, cette pratique a fait une percée incroyable notamment dans les hôpitaux, les cliniques et les cabinets dentaires. En effet, ayant fait ses preuves d’efficacité dans le domaine de l’anxiété et du stress, certains patients ont besoin de traiter leurs angoisses liées aux soins médicaux par l’hypnose.

On l’utilise également pour apaiser les migraines, les soins douloureux, certaines phobies, mais aussi certaines séquelles de traumatismes psychologiques et certains comportements comme le fait d’arrêter de fumer ou de retrouver une relation plus saine avec la nourriture.

N’étant ni reconnue, ni réglementée par l’État, le prix d’une consultation d’hypnose est très variable. En effet, il faut compter un minimum de 30€ à 40€ la consultation. De plus, comme évoqué précédemment, cette médecine dites « alternative », n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale. Le tarif de la consultation est entièrement à la charge du patient et, la multiplication des séances peut donc s’avérer onéreuse.

Le remboursement de l’hypnose par une mutuelle

Aujourd’hui, et au vu d’une demande toujours croissante, de plus en plus de mutuelles santé proposent des contrats prenant en charge les médecines douces comme l’hypnose. Elles peuvent être remboursées de deux manières :

  • Le forfait par acte garantit au patient un nombre précis de séance à l’année avec des montants de remboursement fixe par consultation.
  • Le forfait annuel accorde au patient un montant annuel qu’il consomme comme il le souhaite. À chaque consultation, les remboursements sont tout simplement déduits du budget annuel. Et, au-delà, les séances sont à la charge du patient.

Pour bien choisir votre mutuelle, il est nécessaire de bien évaluer vos besoins au préalable. En effet, commencez par établir la liste des médecines douces (acupuncture, ostéopathie, hypnose) que vous pratiquez, ainsi que le budget annuel nécessaire. Il est également important de vérifier toutes les garanties, car certains contrats destinés à la médecine douce ne proposent pas de remboursement pour la pratique de l’hypnose.

Le chèque santé, une bonne alternative au remboursement

Chèque Santé est le premier titre prépayé dématérialisé de prestations de santé. Cette plateforme permet de financer le reste à charge des prestations et produits de santé peu ou pas remboursés par la Sécurité Sociale et la complémentaire santé. Il permet donc de régler certains frais liés à la prévention santé telle que les professionnels de santé (chirurgien-dentiste, orthophoniste, pharmacien), les praticiens de santé (ostéopathe, psychologue, chiropracteur), les thérapeutes bien-être (acupuncture, hypnothérapeute, naturopathe) et les professions sport/santé (éducateur sportif, coach sportif personnel).

Sur le même modèle que le ticket restaurant ou encore le chèque vacances, Chèque Santé est financé par les entreprises et comité d’entreprise pour leurs salariés, mais également par les cabinets de courtage, les mutuelles et les assureurs pour certains de leurs adhérents.

Laissez un commentaire !