Tout n’est pas bon dans l’hypnose

Tout n’est pas bon dans l’hypnose

Eh oui les amis, tout n’est pas bon dans l’hypnose…

Après avoir énuméré dans de nombreux articles de ce blog les possibilités positives de l’hypnose, comment ne pas parler de ses aspects négatifs, au vu de l’actualité de ces dernières semaines entre un caviste qui se fait voler son porte-monnaie (difficile d’en tirer la moindre conclusion, la vidéo étant sans son et sortie de son contexte) et une démonstration d’hypnose désastreuse à la télévision, qui a mis Twitter sous le choc et les hypnothérapeutes en émoi.

Un contre-exemple d’hypnose

Hypnotiser n’est pas anodin, c’est un exercice de confiance entre l’hypnotiseur et la personne qui accepte d’être hypnotisée. L’hypnose peut créer le malaise et placer les personnes hypnotisées dans des zones d’inconfort.

C’est exactement ce qu’il s’est produit récemment dans l’émission “Touche pas à mon poste” sur D8. Cyril Hanouna, l’animateur, a fait venir sur le plateau un hypnotiseur, Cyril Arnaud (voir le site internet), qui avait préalablement effectué des inductions sur plusieurs chroniqueurs de l’émission. Les premières suggestions ont consisté à faire parler Bertrand Chameroy avec l’accent chinois et Camille Combal avec une contracture des jambes, l’hypnose pratiquée sur Gilles Verdez, le troisième chroniqueur, était beaucoup plus personnelle avec la vision d’une personne intime. Dans tous les cas et quels que soient les exercices pratiqués, les personnes ayant accepté de se prêter au jeu ont ressentis de grandes gênes, des vertiges, jusqu’à des crises de larmes ou des phases de détresse pendant et après les inductions.
Pour faire court, beaucoup de malaise ! 🙁

Les téléspectateurs comme les autres chroniqueurs ont tous ressentis ce malaise, jusqu’à demander à plusieurs reprises l’arrêt de la séquence. Mais nous sommes à la télé (de surcroît dans une émission qui ne s’illustre pas pour son intelligence) et plutôt que d’arrêter la séquence, les chroniqueurs hypnotisés sont laissés dans un état second désagréable et humiliant, alimenté par les moqueries de l’animateur. Désastreux.

Le sommet est atteint avec l’hypnose de Gilles Verdez qui pleure et se trouve dans une grande détresse. Même après un réveil sensé enlever tout aspect négatif et triste, il reste vaseux et nauséeux, hagard et toujours triste, complètement perdu. L’hypnotiseur n’apporte aucune aide aux chroniqueurs et les laisse complètement empêtrés dans leur malaise. C’est même un agent de sécurité qui doit alors se placer derrière Gilles Verdez pour l’empêcher de chuter de sa chaise, tellement il se sent mal !

Rien n’est donc fait pour annuler les suggestions, pas même par l’hypnotiseur, tout le monde se contentant de pouffer, malgré des problèmes flagrants.

Sur Twitter les réactions du public sont sans équivoques :

Un peu plus tard, Cyril Hanouna se sent obligé de réagir (un peu tard peut-être ?) :

L’hypnose réclame de la bienveillance

Une chose essentielle a été oubliée durant cette séquence lamentable : l’hypnose se doit d’être une activité bienveillante !

Les exemples de cette émission montrent exactement ce qu’il ne faut pas faire : oublier toute éthique, ne chercher que le show sans penser aux autres et sans faire preuve d’empathie, humilier et rechercher les moqueries en se foutant complètement des émotions provoquées…
Lamentable et désastreux pour l’image de l’hypnose.

tout-n-est-pas-bon-dans-l-hypnose

À tous les lecteurs, hypnotiseurs en devenir ou simples curieux, l’hypnose n’est pas cela. L’hypnose est un état modifié de conscience permettant d’ouvrir des portes dans son développement personnel, de rendre possibles des choses qui semblent impossibles, de progresser dans sa connaissance de soi et dans son bien-être. L’hypnose professionnelle se pratique avec bienveillance et éthique, afin de placer la personne au centre de ses propres intérêts, en étant à l’écoute de ses besoins. L’hypnose est un accompagnement qui agit dans le respect.

L’hypnose de spectacle quant à elle doit rester ludique et positive, respectueuse et éthique et ne jamais perdre de vue la bienveillance. L’hypnose de spectacle peut être, une parenthèse joyeuse et respectueuse pour les spectateurs. Elle doit absolument savoir s’adapter aux personnes hypnotisées et non aux impératifs d’une émission de télé. Ne jamais ridiculiser ou humilier, mais plutôt partager et distribuer des moments de bonheur en ôtant une phobie, en permettant à quelqu’un de se dépasser pour progresser, être libéré. La priorité ne doit pas être l’audimat ou l’image choc, ne pas chercher à placer les personnes dans des positions ou des situations ridicules, la priorité doit être le bien-être constant des personnes ayant acceptés de donner leur confiance. La priorité doit être de faire des exercices positifs, réconfortants et joyeux pour tout le monde.
Pourquoi dans l’émission de Cyril Hanouna, l’hypnotiseur n’a-t-il pas arrêté le spectacle pour s’occuper des chroniqueurs hors caméra ? Pourquoi ne s’est-il pas rendu compte de ce qui se passait ?

L’hypnotiseur doit savoir ce qu’il fait, où il va et comment réagir en cas d’imprévu ou de réaction inattendue. L’état hypnotique est quelque chose d’assez intime qu’il est impératif de respecter. L’hypnotiseur est seul responsable de ses actes.

Cette mise au point n’est cependant pas uniquement liée à l’hypnose et peut être étendue à toute relation humaine, cela s’appelle l’empathie, le respect, le savoir-vivre…
Pour résumer, l’hypnose n’est pas mauvaise, c’est celui qui la pratique qui peut l’être.

Amis lecteurs, amis hypnotiseurs, même si l’on parle de “sujet” dans les exercices d’hypnose, vos amis, vos proches ou les personnes qui acceptent d’être hypnotisés ne sont pas des jouets que l’on peux manipuler sans conséquences, mais des êtres sensibles, complexes et complets qui vont chacun ressentir et vivre les choses différemment. Soyez donc responsables et respectueux, pour le bien de tous et pour ne plus décrédibiliser l’hypnose aux yeux du public. L’hypnose peut sauver des vies à l’hôpital, ne la tournez donc pas en ridicule.

Je vous invite également à lire dans l’Obs la réaction d’Antoine Bioy, docteur en psychologie, qui revient sur cette actualité négative et apporte un point de vue d’hypnothérapeute : “L’hypnose n’est pas un spectacle, c’est mon métier. Je ne manipule pas mes patients”.

1 réflexion au sujet de “Tout n’est pas bon dans l’hypnose”

Laissez un commentaire !